Maternité et santé

Faut-il consulter en cas de mastite ?

mastite allaitement

Il faut savoir que 1% des mastites finissent par s’aggraver et finissent en abcès. Parfois lorsqu’il y a abcès, il va y avoir nécessité d’effectuer une ponction dans le sein. Bien évidemment nous n’avons pas envie d’en arriver jusque-là. Quand on commence à avoir une masse, il faut commencer à envisager de consulter un médecin. Nous allons voir au cours de cet article quand est-ce qu’il faut consulter un médecin à l’apparition d’une mastite allaitement?

Faut-il consulter en cas de mastite allaitement ?

Il existe deux types de mastite allaitement :

  • le premier est une inflammation des glandes mammaires et qui représente tout ce qui s’y découle. Cette inflammation survient, le plus souvent, à la suite de l’engorgement qui n’a pas été traité;
  • le deuxième est la bastide infectieuse. C’est celle-ci qui va nous inquiéter davantage et qui va nous amener à consulter un médecin. La mastite infectieuse, à la différence de la bastide inflammatoire, prend l’apparence d’une boule dans le sein. Une plaque rouge est également apparente sur la partie extérieur du sein.

On essaie de prendre soin de soi pour aider le sein à s’adapter au drainage. On va appliquer de la chaleur régulièrement car ça engendre un certain confort.

En période d’été, on peut mettre du froid. Le plus facile, c’est de sortir du congélateur un sachet de petits pois parce que les petits pois prennent facilement la forme du sein. On met le sachet dans un linge pour ne pas que ça brûle la peau. Cette sensation de fraîcheur va tout de suite apporter un réconfort.

Il va falloir être beaucoup plus attentif notamment si vous avez des signes grippaux. La fièvre ou les maux de tête et des courbatures, par exemple, sont des symptômes grippaux qui peuvent être associés à votre masse. Il faudra dans ce cas la prendre beaucoup plus au sérieux.

Quand faut-il vraiment consulter un médecin ?

Quelque soit votre type de mastite, il y a toujours des signes qui vont vous permettre de voir si vous devez consulter un médecin ou pas. A vous de voir si vous pouvez encore attendre et essayer des traitements naturels pour diminuer l’inflammation et pour résorber de vous même la bastide.

Au moment où vous vous apercevez que cette action ne suffit pas à faire disparaître la masse, il devient donc urgent de prendre en charge rapidement la bastide.

Les deux actions les plus importantes à faire en cas de mastite infectieuse sont de drainer et de vider vos seins le plutôt possible. Vous devez faire le plus fréquemment possible de manière à renouveler le lait qu’il y’a dedans. De cette manière, vous libérez au maximum le lait qui est éventuellement infecté par des bactéries. Il faut également vous reposer, dormir ou rester coucher de manière à permettre à votre corps de combattre des éventuelles infections.

Suite à ces deux actions et si au bout de 6H à 12H après application, vous vous rendez compte que les symptômes s’aggravent et que la fièvre est plus élevée, il convient vraiment de consulter rapidement un médecin.

Quelles sont les propositions du médecin ?

Il est possible qu’en quelques heures à peine, cet épisode assez sévère soit résolu. Si toutefois la douleur devient trop importante, si elle est bilatérale, si elle s’accompagne d’une fièvre qui ne diminue pas au-delà de 24 ou 48 heures, à ce moment là par prudence, on va voir notre médecin. Le médecin va vraisemblablement prescrire un antibiotique adapté pour pouvoir lutter contre un germe.

Si toutefois la mastite allaitement est accompagnée de lésions, il est possible qu’un germe vous empêche de guérir rapidement. Donc ce type de douleur a besoin d’une prise en charge rapide. Il faudra un traitement antibiotique pour pouvoir tuer ces bactéries qui vont poursuivre l’infection. Le drainage et le repos ne suffiront pas, ces actions vont suffire si votre mastite est inflammatoire. Contrairement au cas de la mastite bactérienne, cela ne suffira pas. Il faudra envisager un traitement à long terme. Parce que si elle est bactérienne, elle peut facilement s’aggraver. Vous pouvez risquer de passer plusieurs jours au lit. Vous vous exposez aussi au risque de faire partie de ces 1% de mamans allaitantes qui ont une mastite allaitement qui s’aggrave et finit en abcès.

error: Content is protected !!